02 35 47 85 56 contact@lhimmo.com

Investir en loi Pinel sur Cherbourg

Quand est-il du marché immobilier sur Cherbourg pour investir en loi Pinel ?

Centre ville. La cote atteint 2000 euros le mètre carré dans les petites surfaces. Le quartier est toujours prisé, mais l’absence de confort des nombreux immeubles début XXe contraint les vendeurs à la modération. Ainsi, le mètre carré en bon état s’élève entre 1 600 et 2 000 euros, la facture maximale s’appliquant aux petites surfaces des rares résidences avec ascenseur. A l’image de ce 25 mètres carrés de la rue Christine, parti à 50 000 euros. Pour une maison de ville sans jardin, il faut compter entre 80 000 et 120 000 euros.

Bucaille. C’est le coin idéal pour dénicher une maison sans trop s’éloigner du centre. Mais la moindre habitation mitoyenne de 100 mètres carrés avec un bout de verdure exige plus de 200 000 euros de budget. Et la note gonfle vite si vous voulez plus d’espace : rue Hippolyte-de-Tocqueville, cette maison en pierre bleue de 140 mètres carrés, avec terrasse et jardin, est partie à 300 000 euros. Pour un bien plus cossu, on peut atteindre le cap des 400 000 euros.

Val-de-Saire. Les prix varient du simple au double dans ce secteur commerçant et en perpétuelle rénovation. En appartements, on démarre à 900 euros le mètre carré, mais ce trois-pièces d’une résidence des années 1970 bien située a coûté beaucoup plus : 1520 euros le mètre carré, malgré quelques travaux de réfection à prévoir. Même grand écart côté maisons : deux d’entre elles, de 104 et 113 mètres carrés habitables, respectiement rue Dom-Pedro et rue de l’Ingénieur-Cachin, se sont enlevées récemment à 140 000 euros pour la première et à 215 000 euros pour la seconde, dotée d’une belle terrassen d’un garage et d’un jardin mesurant près de 270 mètres carrés.

Octeville. Cette commune intégrée à Cherbourg attire les familles aux moyens limités : elles y trouvent des appartements corrects à moins de 1500 euros le mètre carré. Un 70 mètres carrés de 1984, en bon état et avec balcon, a ainsi changé de mains pour 95 700 euros (1370 euros le mètre carré). Les maisons sont également accessibles. L’une d’elles, de 160 mètres carrés, s’est échangée à 310 000 euros.

Urville. Atout de ce village balnéaire : il est accessble dès 160 000 euros de budget, prix payé pour cette maison en pierre de 70 mètres carrés, certes un peu défraîchie. Il y a nettement plus cher, à l’image de cette villa récente située près de la plage, de 104 mètres carrés avec un beau jardin, vendue sans peine 310 000 euros.